FAB10 – Barcelona J2 : Quelle pagaille

C’est sous le signe de la désorganisation que débute réellement la conférence. Une heure de retard sur l’horaire, c’est probablement l’air espagnol. Le WIFI est rapidement congestionné, les twitteux incapables de mettre quoi que ce soit sur les réseaux sociaux. Et puis il n’y a pas de café. La moitié de l’audience à les paupières encore collées au 3M. Après une conférence très cadrée au Japon, je crois que nous nous attendions a une organisation sans faille. Il faudra revoir nos attentes. Quand j’ai tenté d’assister a une conférence sur les meubles en libre, donné par OpenDesk, plus personne ne savait où aller, finalement l’atelier n’a jamais eu lieu. C’était le temps de faire une sieste, je suppose.

IMGP9162IMGP9158

La matinée avait été marquée par de courtes présentations des nouveaux Fab Labs. Une trentaine de labs se sont présentés et ont été accueillis dans le réseau par les applaudissements de l’audience. Après diner, Raphaël a assisté a un workshop sur le contrôle de bras robotiques Kuka alors que j’assistais à un atelier sur le projet Fab Skate. Fab Skate vise a créer un produit adaptable qui peut être adapté aux usagers et aux matériaux. Ce projet débouchera sur une application paramétrique qui permettra à n’importe quel Fab Lab de produire des skateboard et longboards en utilisant une table sous vide et une fraiseuse numérique.IMGP9165

Nous nous sommes ensuite rendus à l’ouverture d’un nouveau Fab Lab publique soutenue par la municipalité de Barcelone. Ce Fab Lab est le second de dix qui ouvriront dans les 6 prochaines années. La municipalité ayant adopté une stratégie de pollinisation qui prévoit l’ouverture d’au moins un labo par quartier, dans des lieux variés, mais offrant les mêmes capacités de production. Évidemment, chaque labo à un accent différent, en lien avec son ancrage local.

Affamés, les Québécois se sont rapidement dirigés vers le resto le plus près pour une bière et un bon repas!

Par | 2017-06-29T17:05:36+00:00 juillet 4th, 2014|Non classé|